| Plate-Forme Souveraineté alimentaire (PFSA) |
www.pfsa.be/spip.php?article1170

Agrocarburants : une politique coûteuse et inefficace qui aggrave la faim dans le monde
7 novembre 2014

Agrocarburants : une politique coûteuse et inefficace qui aggrave la faim dans le monde

.

Alors que la majorité des responsables politiques ont conscience des effets négatifs des agrocarburants de première génération sur la sécurité alimentaire, la biodiversité et le climat, aucun parti ne prévoit la diminution progressive de ces agrocarburants. Il est pourtant possible de stopper l’augmentation de la production, comme l’ont demandé plus de 120 organisations de la société civile aux parlementaires européens1.

En Belgique francophone, plusieurs partis se sont clairement prononcés pour la limitation à 5% (le taux actuel) de l’incorporation d’agrocarburants de première génération. Mais maintenir le plafond à 5% ne permet pas de répondre aux problèmes déjà objectivés dans de nombreuses études internationales, puisque cela signifie un gel de la situation actuelle. Ces études démontrent notamment les liens entre production d’agrocarburants et augmentation des prix des céréales et des huiles. Elles montrent aussi d’autres conséquences telles que l’augmentation de la volatilité des prix agricoles, le renforcement de l’insécurité alimentaire des consommateurs les plus pauvres, la déforestation, l’accélération du réchauffement climatique et les menaces sur l’accès à la terre suite aux accaparements de terres destinés à la production d’agrocarburants.

Documents joints :

note politique (PDF - 1.5 Mo)



document de plaidoyer (PDF - 257.7 ko)