OGM : liberté de recherche ? Trois fois oui.

OGM : liberté de recherche ? Trois fois oui.

La coupole des ONG de développement le CNCD-11.11.11, le syndicat agricole FUGEA et Oxfam Solidarité soulignent que le licenciement de la chercheuse Barbara Van Dyck pose des questions graves par rapport à la recherche agricole et à la liberté d’expression.

Une manifestation de soutien à la chercheuse Barbara Van Dyck est prévue ce lundi 26 septembre 2011 à Leuven. Cette chercheuse de la KUL a été licenciée pour avoir manifesté sa solidarité et son soutien public à une action de fauchage volontaire d’un champ expérimental de pomme de terre OGM le 29 mai 2011.

Les 3 organisations signataires rappellent que la décision des autorités universitaires de la KUL est en contradiction avec la liberté académique. L’argument utilisé par l’université pour justifier le licenciement, qui affirme que « le soutien de la chercheuse est une attaque inacceptable contre la liberté et l’indépendance de la recherche scientifique », n’est pas recevable.

D’une part, les essais d’OGM en plein champ ne sont absolument pas la garantie de la liberté de recherche, mais constituent au contraire une menace pour l’environnement (en absence d’étude approfondie sur le risque de dissémination) et répondent à une stratégie de mise sur le marché alors que le débat public, sur l’utilité pour la société de cette introduction au regard des autres risques qui y sont liés, n’a pas été mené.

La liberté de recherche ne s’évalue pas par la liberté d’un chercheur ou d’une chercheuse à se positionner dans un débat qui anime et divise la communauté scientifique. Elle s’évalue plutôt à la possibilité de faire une recherche en dehors des impératifs de rentabilité et privatisation du savoir. Le débat se joue aussi entre l’enchevêtrement de la recherche et les intérêts particuliers de l’agro-industrie d’une part et d’autre part la nécessaire fonction de la recherche à œuvrer pour l’intérêt général.

De plus, est-il raisonnable d’attaquer une chercheuse sur l’argument de la liberté de recherche sans se préoccuper du respect de l’équilibre des financements alloués aux différentes disciplines de la recherche agricole. Ce déséquilibre doit être rapidement corrigé au regard des enjeux pressants liés à l’agriculture, tels que la faim, la crise climatique, la pauvreté rurale, la pression sur les ressources naturelles.

Est-il sérieux de parler de liberté de la recherche quand la recherche en ingénierie génétique est très fortement financée alors que d’autres recherches vraisemblablement bien plus prometteuses mais nettement moins privatisables comme l’agroécologie ne sont quasiment pas financées. [L’Évaluation Internationale des Connaissances, des Sciences et des Technologies Agricoles pour le Développement->undefined] menée par plus de 400 chercheurs internationaux a pourtant souligné les risques liés aux biotechnologies (sur les risques environnementaux et sanitaires, sur la non transparence des informations, sur le contrôle par les détenteurs de brevets sur les connaissances et savoirs, sur une dépendance accrue des agriculteurs, ...). Ils ont appelé à changer notre agriculture de manière radicale, ce qui n’est à ce jour que très peu entendu par les chercheurs et leurs bailleurs.

Pour l’apport de la chercheuse Barbara Van Dyck à ces débats, nous sommes solidaires avec ceux qui appellent la KUL à réintégrer la chercheuse et appelons aussi la recherche universitaire Belge à rééquilibrer les financements de la recherche dans le secteur agricole afin de mieux tenir compte des différentes dimensions sociales économiques et écologiques des problèmes que rencontre le secteur de l’agriculture du Nord et du Sud de la planète.

Stéphane Desgain (CNCD-11.11.11) 0475.76.90.61 Thierry Kesteloot (Oxfam-Solidarité) 0475.54.37.23 Xavier Delwarte (FUGEA) 0476.42.39.02 Michel Genet (Greenpeace) 0478.39.39.66 Corentin Dayer (Oxfam Magasin du Monde)

Impact Presse :
- Interview JP RTBF la première 18h le lundi 26/9/11 (bientot en ligne)
- 

format imprimable

| Site réalisé avec SPIP, sous Licence de logiciel libre(GPL), optimisé pour FIREFOX | Administration | Espace membres |