Peuplier OGM en BELGIQUE : les fausses solutions climatique, non merci !

Peuplier OGM en BELGIQUE : les fausses solutions climatique, non merci !

Les libérateur/trice/s de champs du Field Liberation Movement accordent un permis d’abattage à Joke Schauvliege pour des arbres génétiquement modifiés à Wetteren. (20/11/16)

Le champ expérimental de l’Institut flamand de biotechnologie (VIB) a planté des peupliers génétiquement modifiés pour en faire du carburant. Ce "permis d’abattage" est adressé à la ministre de l’Environnement Schauvliege, qui est en charge des politiques climatiques au gouvernement flamand.

L’Institut flamand de biotechnologie espère recevoir un brevet pour les carburants à base d’arbres génétiquement modifiés et les présente comme une alternative aux carburants fossiles.

Au lieu d’attirer l’attention sur les causes du changement climatique, le VIB investit l’argent public dans de fausses solutions aux conséquences sociales et écologiques dramatiques.

Pour assouvir ses besoins en carburant, l’occident parie sur la production de biomasse dont les impacts néfastes se feront sentir dans d’autres régions du monde. La manipulation génétique de ces peupliers rend le bois plus faible afin de faciliter sa transformation en éthanol. Cependant, fondée sur une technologie hypothétique, la production de biomasse à partir d’arbres provoquera des accaparements de terres, des conflits pour l’eau et accentuera la concurrence entre productions énergétique et alimentaire.

Par ailleurs, ces arbres génétiquement modifiés seront à l’avenir plantés dans des monocultures à grande échelle, ce qui menacera la biodiversité. Enfin, le risque de contamination des arbres naturels est incontrôlable dans la production à grande échelle.

L’Institut flamand de biotechnologie est financé par le gouvernement flamand, l’Union européenne et des multinationales agrochimiques comme BASF, Syngenta et Bayer. Ces entreprises siègent au Conseil d’administration du VIB et imposent un agenda de recherche qui néglige totalement les causes structurelles du changement climatique. Le VIB et les multinationales n’œuvrent aucunement pour des solutions locales décentralisées aux enjeux énergétiques et climatiques.

NB : Via les manipulations génétiques, les chercheurs ont modifié la lignine, qui est, entre autre, la substance qui assure aux arbres la solidité et la résistance aux parasites, avec comme objectif d’augmenter la production d’éthanol pour le carburant. Cette technologie n’est pas encore au point. Le premier terrain d’essai n’a donné aucun résultat. L’expérimentation actuelle court jusqu’en 2021.

NB2 : VIB et financement : Ces conflits ont été largement documentés par le World Rainforest Movement. danger pour la biodiversité et est un gaspillage d’argent public. »

Contacts Presse :
- Corporate Europe Observatory : Nina Holland – Chargée de Campagne agro-industrie et lobbies 0466 294 420
- Oxfam-Solidarité : Brigitte Gloire – Chargée de Plaidoyer sur le Développement Durable 0494588.606
- CNCD – 11.11.11 : Stéphane Desgain – Chargé de Plaidoyer sur la Souveraineté Alimentaire 0475 769 061

Plus d’info :stopgetrees.org

presse :
- DeWereldMorgen a publié une video courte de l’action en néerlandais
- metro
- RTL
- De Standaard aujourd’hui (photo en PJ)

format imprimable

| Site réalisé avec SPIP, sous Licence de logiciel libre(GPL), optimisé pour FIREFOX | Administration | Espace membres |