Des organisations belges disent NON à l’agriculture « intelligente face au climat ».

Des organisations belges disent non au greenwashing de l’agriculture « intelligente face au climat ».

En Belgique ce sont les organisations suivantes : AEFJN, Carbon Market Watch, Greenpeace, Broederlijk Delen, Entraide et fraternité, Climate express, CNCD-11.11.11, Climaxi, IEW, FIAN, Rencontre des continents, SOS Faim qui ont signé la lettre ouvert qui dénonce le fait que « l’agriculture intelligente face au climat » n’exclut pas les pratiques menant à l’accaparement de terres ni aux grandes monocultures. Elle s’accommode des systèmes de compensation carbone et le marché carbone mondiale qui menace déjà l’accès à la terre de millions de paysans en transformant des surface arable en zone de capture CO2.

« Non seulement les plus grandes multinationales de l’agro-industries nous empoisonnent lentement, elles détruisent l’environnement mais en plus, elle veulent récupérer des fonds prévus pour lutter contre le réchauffement climatique » s’étrangle François Delvaux de la CIDSE. Pour continuer de développer leurs projets d’agricultures industrielles décriées de toutes parts, ces entreprises sont arrivées à développer un concept flou « l’agriculture intelligente face au climat » et le faire porter par la FAO. Résultat pas de définition claire, tous les projets sont potentiellement possibles. Mais ceux qui seront les mieux armés pour mettre la main sur des financements publics internationaux seront une fois de plus les plus grandes entreprises et pas les paysans qui eux pratiquent une agriculture qui refroidit la planète.

N’est-il pas intrigant que 40% des entreprises qui soutiennent « l’agriculture intelligente face au climat » sont celles qui produisent des engrais ? De dire du fait que l’on y retrouve des entreprises comme Monsanto, Walmart et McDonalds.

Les 355 organisations dénonce le concept de « l’agriculture intelligente face au climat » parce qu’il vise à tromper les décideurs politique. Ce concept vise aussi à permettre à ces multinationales d’avoir accès au Fond Vert pour le Climat qui sera mis en place lors de la COP21 de décembre prochain. 355 associations dans le monde disent « ne vous laisser pas leurrer », c’est une mise en garde d’une ampleur sans précédent.

La déclaration commune

Les 355 organisations affirment qu’il ne faut pas chercher loin puisque pour lutter contre le réchauffement climatique la solution existe : c’est l’agro-écologie qui a non seulement plus de légitimité scientifique (rapport IAASTD) et plus de légitimité sociale.

Les 355 organisations demandent aux dirigeants mondiaux de ne pas inclure les initiatives étiquetées « l’agriculture intelligente face au climat » dans l’ »agenda des solutions lancé par Ban-Ki Moon pour le COP 21.

Contacts et infos :
- François Delvaux, CIDSE, +32 2 233 37 54
- Stéphane Desgain CNCD-11.11.11 +32 475 76 90 61
- Virginie Pissoort SOS Faim +32 478 49 66 84

- climatesmartagconcerns
- Publication de la CIDSE « L’agriculture intelligente face au climat : les habits neufs de l’empereur ? »

Sortie Presse :
- carte blanche d’Hilal Elver
- la carte blanche publiée sur TheRules :

format imprimable

| Site réalisé avec SPIP, sous Licence de logiciel libre(GPL), optimisé pour FIREFOX | Administration | Espace membres |