Revoir la régulation financière de l’UE et empêcher les banques de spéculer sur la faim

Revoir la régulation financière de l’UE et empêcher les banques de spéculer sur la faim

Alors que les membres du Parlement européen feront leur rentrée le 9 septembre les organisations de la société civile pointent du doigt les décisions que prendra très prochainement l’Union européenne concernant les agrocarburants et la spéculation sur les denrées alimentaires. Deux décisions qui auront des conséquences directes sur la vie de millions de gens à travers le monde.

Le CNCD-11.11.11, FairFin, Friends of the Earth Europe, Oxfam, SOS Faim, World Development Movement, appellent les parlementaires et négociateurs européens (courriers, pressions, action devant la parlement européens) à durcir les réglementations destinées à contrer la spéculation alimentaire, il existe encore beaucoup trop de possibilités laissées au secteur financier de contourner les règles visant à limiter la spéculation sur les produits alimentaire.

C’est l’ouverture, ce 4 septembre 2013, des négociations entre le Parlement et le Conseil sur la directive européenne appelée MiFID (Directive sur les marchés d’instruments financiers et services d’investissements). Une formulation ambitieuse de ce texte peut empêcher les banques et les investisseurs financiers de jouer sur les marchés agricoles et pousser ainsi vers le haut les prix alimentaires via la spéculation financière.

Une pétition signée par près de 30.000 citoyens européens sera remise à Markus Ferber, député en charge des négociations.

Pour plus d’infos :
- Martina Schwab, Fairfin, +32 (0)4 88 3 88 3 41,
- Virginie Pissoort, SOS FAIM, + 32 (0) 478 49 66 84, vpi@sosfaim.org

média :
- 7sur7.be

format imprimable

| Site réalisé avec SPIP, sous Licence de logiciel libre(GPL), optimisé pour FIREFOX | Administration | Espace membres |